"> Qu'est-ce que le péché pour les m - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Qu'est-ce que le péché pour les musulmans ?

11/11/2010


islam, " le pire des péchés"
envoyé par muslim-islam. - L'info video en direct.

la plupart des musulmans ne sont pas préoccupés par le péché au même titre que par les péchés. Les musulmans sont plus intéressés de savoir si un acte est «halal» ou «haram» c'est-à-dire, «approuvé» par Allah ou «désapprouvé» (interdit). Le Coran dit beaucoup de choses sur les relations entre individus, ou entre les hommes et Allah. Les règles qui gouvernent ces relations et les droits d'une personne sont consignées dans la loi musulman (chari'a). Tout acte contraire à ces lois est «haram» et doit être puni d'une façon ou d'une autre. Ainsi donc, pou le musulman, le péché est d'abord la désobéissance à une loi (musulmane) établie.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la question d péché ne parait pas aussi importante pour la plupart des musulmans que pour les chrétiens. En voila quelques unes :
1. Le Coran enseigne que l'homme a été créé faible (sourate 4.28) ; le musulman ne peut donc pas s'empêcher de faire ce qu'il fait.
2. La punition pour les péchés est contrebalancée par les bonnes oeuvres (sourate 11.114).
3. A cause de la croyance à la prédestination, il n'est pas évident pour le musulman de se sentir coupable, puisqu'il estime que ce qu'il fait est la volonté d'Allah pour lui (sourate 6.39).
4. Les musulmans ont une vue sur la sainteté d'Allah qui est différente de celle des chrétiens. Ces derniers pensent à la sainteté de Dieu en rapport avec sa justice morale et, par conséquent, sa haine du mal. Les musulmans pensent à la sainteté d'Allah en tant qu'il est absolument Autre, en tant qu'il dépasse de loin la compréhension des hommes, ou encore en tant qu'il a la liberté de faire ce qui lui plaît. Aussi, une haine divine pour le péché n'est-elle pas évidente pour eux.

Catégories de péché, selon la théologie musulmane

1. Le polythéisme ou l'idolâtrie (chirk), est le péché le plus grave. Il est impardonnable. C'est l'adoration d'autres dieux en plus de l'adoration d'Allah. Les musulmans croient que les chrétiens sont idolâtres parce qu'ils appellent Jésus «le Fils de Dieu». Celui qui meurt en étant polythéiste (incroyant) ne peut jamais être pardonné (sourate 4.48,137 ; sourate 47.34). Le polythéisme est le seul péché qui empêche d'être appelé musulman.
2. Les péchés graves. Une tradition populaire dit qu'il y en a sept : le polythéisme, la sorcellerie, le meurtre illicite, le fait de dépenser l'argent des orphelins, l'usure, la désertion de la guerre (sainte) et le fait d'abuser de femmes fidèles et sans défense. La liste de ces péchés varie. Certains musulmans disent qu'il y en a jusqu'à 700.
3. Les péchés moins graves. Tous les autres actes défendus y sont compris : donner des pots-de-vin, voler, manger la viande de porc, omettre délibérément une partie de la salat, etc.

Le pardon des péchés

Bien que Allah pardonne les péchés (sourate 2.2-8 ; 74.56) comme le déclare le Coran, les musulmans croient que jusqu'au jour du jugement ils ne peuvent pas savoir si leurs péchés sont pardonnés ou non. Cependant, plusieurs versets du Coran disent que les péchés sont pardonnés grâce aux bonnes oeuvres. D'autres traditions disent que les péchés moins graves sont automatiquement contrebalancés par les bonnes ouvres, tandis que les péchés graves exigent qu'on plaide pour obtenir le pardon (istighfar), et que le péché d'idolâtrie (le polythéisme) requiert la repentance. Beaucoup de musulmans espèrent aussi que l'intercession de Muhammad auprès d'Allah leur vaudra le pardon au jour au jugement.

Le péché originel

Cette doctrine n'est pas connue dans l'islam et normalement les musulmans la rejettent quand ils en entendent parler de la part des chrétiens. Les musulmans croient que chaque personne doit être punie uniquement pour son propre péché. Donc, si Adam a péché, c'est lui qui devrait souffrir, et non pas ses enfants, ou encore nous aujourd'hui. Les musulmans en général ne comprennent pas que c'est l'inclination au péché que nous héritons d'Adam, et non pas le péché lui-même ni la punition pour le péché.

Le problème qui se pose
quand on parle du péché

Le musulman croit qu'il est un pécheur à cause de quelque mauvaise action qu'il a faite, et non pas à cause du péché originel ou de la nature de son coeur. S'il pèche, il ne pense pas qu'il rompt la communion avec Allah, puisque sa relation avec lui est celle d'un esclave avec son maître et non celle d'un fils avec son Père. C'est une relation basée sur la loi et non sur l'amour. Il ne croit pas qu'il ait offensé Allah.

Le musulman croit aussi qu'il peut être rendu juste par ses propres oeuvres. On dit qu'exécuter les cinq prières quotidiens «efface le péché comme l'eau lave la saleté». Certaines personnes estiment que dire ces prières rituelles entraîne le pardon de cinquante péchés par jour. La tradition enseigne que si quelqu'un mémorise les 99 noms les plus beaux d'Allah, il est presque assuré d'obtenir une place au paradis. Le pèlerin à La Mecque, qui évite le mal et la méchanceté, s'en trouve rendu aussi pur que «le jour où sa mère l'a mis au monde». Bien qu'on doive se repentir des péchés moins graves, la repentance n'est vraiment nécessaire que pour un seul péché: celui du polythéisme.

Le problème est plus complexe à cause du fait que Allah pardonne à ceux à qui il veut et qu'il punit ceux qu'il veut punir (sourate 2.284). Et puisque l'homme ne peut pas connaître la volonté d'Allah, même en rapport avec le pardon, le message du chrétien lui semble présomptueux.

Tiré de «Notes sur l'islam»
par Emory Van Gerpen 124 pages
Disponible auprès de :
Centre de Publications Evangéliques
08 B.P. 900
Abidjan 08 Côte d'Ivoire
Prix port compris : 50 FF
(règlement en espèces ou par mandat international)











Tags : islam peche
Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments