"> L'explication des fondements de la - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 L'explication des fondements de la foi islamique

11/11/2010

Louange à Allah ; nous Le louons, implorons Son secours, demandons Son pardon, nous nous repentons à Lui et cherchons Sa protection contre le mal de nos âmes et contre les méfaits de nos actes. Celui qu’Allah guide, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Il égare n’a personne pour le guider. J’atteste qu’il n’y a point de divinité [digne d’adoration] en dehors d’Allah, qui est Unique et sans associé ; et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et Messager. Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur lui, sur sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui les ont suivis sur le droit chemin.

De toutes les sciences, le Tawhid (l’unicité d’Allah) est la plus noble et la plus éminente ; c’est la science qui mérite le plus d’être étudiée, parce qu’elle nous permet de connaître Allah, Ses Noms et Attributs et Ses droits sur Ses serviteurs. Elle est aussi la clé de la voie qui mène vers Allah I et le fondement de Ses législations.

C’est pour cette raison que tous les Messagers ont appelé leurs peuples à proclamer l’unicité d’Allah. Allah dit en effet : ( Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : “Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc.” ) [1].

Allah Lui-même a témoigné de Son unicité, ainsi que Ses Anges et les gens de science, conformément au verset : ( Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu’il n’y a point de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage ! )[2]

Etant donné la place centrale qu’occupe au sein de la religion l’unicité d’Allah, il est du devoir de chaque musulman de lui accorder l’importance qu’elle mérite, notamment en l’étudiant et en l’enseignant, en méditant sa signification et en l’adoptant comme croyance, afin de bâtir sa religion sur une base saine, et d’acquérir une sérénité et une soumission qui le feront parvenir à la félicité.

 

 

La religion islamique

La religion islamique est la religion qu’Allah a révélée au Prophète Muhammad r. Tel un sceau, elle marque la fin des révélations divines. C’est une religion qu’Allah a parachevée pour Ses serviteurs : par elle, Il a accompli sur eux Son bienfait et Il l’a agréée comme religion pour eux. Aussi, Allah n’accepte de personne une religion autre que l’Islam. Allah I dit : ( Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des Prophètes. ) [3].

( Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. ) [4].

(Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. )[5].

(Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants. )[6].

Allah I a enjoint à l’humanité tout entière d’adopter l’Islam comme religion. Il dit s’adressant à Son Messager r : ( Dis : “Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son Messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés” ) [7].

Dans le Sahih Mouslim d’après Abû Houreira t, le Messager d’Allah r a dit : « Par Celui qui tient l’âme de Muhammad dans Sa main ! Aucune personne de cette communauté, qu’elle soit juive ou chrétienne, n’entend parler de moi, puis ne meurt sans avoir cru au message avec lequel j’ai été envoyé, sans être parmi les gens de l’Enfer. »

 

Que signifie le fait de croire au Messager r ? Cela consiste non seulement à reconnaître le message qu’il a apporté, mais aussi à s’y conformer, à s’y soumettre. C’est pour cette raison qu’Abû Tâlib n’a pas cru à la mission du Messager d’Allah r, bien qu’il ait approuvé le message qu’il avait apporté et attesté que c’était la meilleure religion qui fût.

La religion islamique réunit tous les avantages présents dans les religions précédentes, et se distingue d’elles par le fait qu’elle convient à toutes les époques, tous les lieux et toutes les communautés. Allah I dit : ( Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. ) [8].

Lorsque l’on dit qu’elle convient à toutes les époques, tous les lieux et toutes les communautés, l’on entend par là que sa pratique n’entre en contradiction avec les intérêts d’aucune communauté, quels que soient l’époque et le lieu. Elle répond, au contraire, pleinement à leurs besoins et attentes. Cela ne veut pas dire, comme le voudraient certaines personnes, qu’elle varie et fluctue selon les époques, les lieux et les sociétés.

La religion islamique est la religion de vérité et Allah a garanti à celui qui s’y attache réellement de le secourir et de le placer au-dessus des autres. Allah I déclare dans un verset : ( C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs. ) [9].

( Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés, qu’Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’il a agréée pour eux, et qu’Il changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent et ne M’associent rien ; et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là, les pervers ) [10].

La religion islamique est à la fois une croyance et une législation, et manifeste une totale perfection dans l’un et l’autre de ses deux aspects :

Elle ordonne l’unicité d’Allah I et interdit l’association (polythéisme).

Elle ordonne la sincérité et interdit le mensonge.

Elle ordonne l’équité[11] et interdit l’injustice.

Elle ordonne la loyauté et interdit la perfidie.

Elle ordonne la fidélité et interdit la trahison.

Elle ordonne la bonté envers les parents et interdit d’être ingrat envers eux.

Elle ordonne d’entretenir les liens de parenté et interdit de les rompre.

Elle ordonne le bon voisinage et interdit de causer du tort au voisin.

 

En un mot, l’Islam ordonne toutes les bonnes mœurs et interdit toutes les mœurs viles. Allah I dit : ( Certes, Allah commande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. ) [12].

 

Les piliers de l’Islam

Les piliers de l’Islam sont les bases sur lesquelles il se fonde. L’Islam compte cinq piliers évoqués dans ce hadith du Prophète r rapporté d’après Ibn Oumar t : « L’Islam est fondé sur cinq (piliers) : l’unicité d’Allah –et dans une autre version : l’attestation qu’il n’y a d’autre divinité (digne d’adoration) qu’Allah et que Muhammad est Son serviteur et Envoyé ; l’accomplissement de la prière, le paiement de la zakat ; le jeûne du ramadan et le pèlerinage. » Lorsqu’il cita cette parole, un homme lui dit : « C’est plutôt : le pèlerinage et le jeûne du ramadan ». Il répondit : « Non, c’est le jeûne du ramadan et le pèlerinage ; c’est ainsi que je l’ai entendu de la bouche du Messager d’Allah r. » [13].

Voyons la signification de ces différents points :

1- L’attestation qu’il n’y a d’autre divinité (digne d’adoration) qu’Allah et que Muhammad est Son serviteur et Envoyé : il s’agit de croire fermement, de façon convaincue, à ce témoignage exprimé par la langue, de certifier la véracité de la chose témoignée.

On a fait de ce témoignage un seul pilier quoiqu’on y témoigne de deux choses : sans doute parce que ces deux témoignages sont la base de la validité des œuvres et de leur acceptation. En effet, une œuvre n’est valide et n’est agréée que si elle est vouée sincèrement et exclusivement à Allah I, et conforme à la pratique de Son Messager r. Par la sincérité, on exprime concrètement le témoignage qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et par la conformité à la pratique du Messager r, on atteste en acte que Muhammad est Son serviteur et Messager.

Le principal effet de cette attestation est qu’elle affranchit le cœur et l’esprit de toute servitude envers les simples créatures et dissuade l’individu de suivre ceux qui ne sont pas des Messagers.

2- L’accomplissement de la prière : elle consiste à adorer Allah en exécutant la prière rituelle de manière juste et parfaite, aux heures prescrites et conformément à sa description authentique.

Elle a pour effet, entre autres, de favoriser l’épanouissement du cœur, de lui apporter la consolation et de l’éloigner de la turpitude et du blâmable.

3- Le paiement de la zakat : il s’agit de s’acquitter de la quotité due sur les biens soumis à la zakat.

Elle a pour effet de purifier l’âme des mauvaises mœurs (l’avarice) et de subvenir aux besoins de l’Islam et des musulmans.

4- Quant au jeûne du ramadan : c’est un acte d’adoration envers Allah I qui consiste à s’abstenir de tout ce qui rompt le jeûne pendant la journée au cours du mois de ramadan.

Son principal bienfait est qu’il habitue l’âme à délaisser les choses qu’elle désire dans la recherche de l’agrément d’Allah U.

5- Le pèlerinage à la Mecque : il consiste à se rendre à la Mecque pour y accomplir les rites du pèlerinage.

Le pèlerinage a pour effet d’habituer l’âme à fournir des efforts financiers et physiques dans l’obéissance à Allah I. C’est pour cela qu’il est considéré comme une forme de djihad dans le sentier d’Allah.

Ces quelques effets que nous avons évoqués concernant ces piliers, et qui ne sont qu’un échantillon des vertus qu’ils recèlent, font de la communauté islamique une communauté purifiée et saine, professant la religion de la vérité dans sa relation avec Allah, et se comportant envers autrui avec justice et sincérité. Le respect de ces piliers garantit le bon fonctionnement des autres législations de l’Islam ; de même, la bonne application de la religion assure la prospérité de la communauté islamique. Mais si la religion est en péril, les musulmans se retrouveront eux aussi en situation difficile.

Que celui qui veut une clarification à ce sujet lise cette parole d’Allah I : ( Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont démenti et Nous les avons donc saisis, pour ce qu’ils avaient acquis. Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas la nuit, pendant qu’ils sont endormis ? Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas le jour, pendant qu’ils s’amusent ? Sont-ils à l’abri du stratagème d’Allah ? Seuls les gens perdus se sentent à l’abri du stratagème d’Allah. ) [14].

Regardons aussi l’histoire des peuples qui nous ont précédés, car il y a dans l’histoire un enseignement pour les doués de clairvoyance, et une leçon pour celui dont le cœur n’est pas recouvert d’un voile. Nous implorons l’aide d’Allah.

Par

Cheikh Mohammad Ibn Al-Otheymîne

 

Traduit par

Les Editions Assia


Publié par le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)

 

 



[1] Al Anbiyâ, 25.

[2] Al Imran, 18.

[3] Al Ahzab, 40.

[4] Al Maïda, 3.

[5] Al Imrane, 19.

[6] Al Imrane, 85.

[7] Al A’raf, 158.

[8] Al Maïda, 48.

[9] As-Saf, 9.

[10] An-Nour, 55.

[11] L’équité, c’est l’égalité entre les choses identiques et la différenciation entre les choses différentes. L’équité n’est pas l’égalité absolue, comme le disent certaines personnes lorsqu’elles disent : La religion islamique est une religion de l’égalité,  de manière absolue. En effet, l’égalité entre les choses différentes est une iniquité que l’Islam ne prône pas, mais réprouve, bien au contraire.

[12] An-Nahl, 90.

[13] Rapporté par Al Boukhari et Mouslim et les termes du hadith sont ceux de Mouslim.

[14] Al A’raf, 96-99.

 

La suite en téléchargeant le livre

 

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments