"> Foi et raison en Islam sont - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Foi et raison en Islam sont compatibles

15/6/2014

 


L’Islam n’est pas un dîn (religion) qui s’intéresse uniquement à une

 dimension de l’être humain. L'Islam ne se focalise pas non plus sur certaines parties de l'existence de l'Homme,

en ignorant d’autres. Au contraire, il prend en considération aussi bien l'âme (et tout ce qui s’y rapporte)

que le corps matériel (et l'ensemble de ses facultés et ses besoins)… On trouve ainsi dans les sources

musulmanes des directives en rapport avec la vie privée et la vie en société, mais aussi des orientations

concernant le genre de relation qui doit unir l’Homme à Son Créateur et aux autres créatures qui l’entourent.

Le Prophète Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a transmis un enseignement on ne peut

plus complet à ses Compagnons (radhia Allâhou 'anhou), et par leur intermédiaire, à l’Humanité entière.


Nous savons par ailleurs que la faculté la plus importante de l’être humain, celle qui le distingue des autres

animaux, est l’intelligence. Alors que l’animal n’agit qu’en fonction de ce que lui dicte son instinct, l’action

de l'Homme, elle, résulte d'une démarche bien plus complexe et structurée : en effet, ce n'est qu'après avoir

observé, obtenu des informations et analysé ces dernières qu'il agit.... C’est justement son intelligence et sa

raison qui guide ses actions.

 

Pour le musulman, la question qui se pose naturellement est de savoir ce que disent ses références 

(qui,comme indiqué plus haut, s'intéresse à l'ensemble de sa personne) par rapport à cette faculté spécifique

de l'Homme ?...

 

A ce sujet, il faut savoir que, comme sur bien d'autres points, l'Islam manifeste ici encore sa particularité :

ce dîn n'oppose pas l'attachement à la religion à la reconnaissance du rôle essentiel de l'intellect humain;

il propose au contraire de concilier la raison et la foi, et ce, en mettant en valeur leur

complémentarité (comme le souligne le célèbre savant musulman Al-Ghazâli (rahimahoullâh) dans son célèbre

"Revivification des Sciences Religieuses").

 

Entre ceux qui condamnent de façon systématique toute forme de rationalité et ceux qui soutiennent que la foi

et l'appartenance à une religion représentent un frein au développement intellectuel et au progrès (deux attitudes

encore très répandues dans nos sociétés modernes et qui sont le fruit de plusieurs siècles de conflits (parfois très

violents) ayant opposé les partisans de l’autonomie de la raison (qui refusaient toute soumission envers une

quelconque entité suprême) aux adeptes de certaines religions (qui, eux, étaient enfermés dans un dogmatisme

obscur)), le musulman est guidé vers la voie du juste milieux par le Saint Qour'aane qui énonce :

"Il y a certes dans la création des cieux et de la terre, dans la succession des nuits et des jours des

signes pour ceux qui sont doués d’intelligence."

 

(Sourate "La famille d'Amram - Verset 190)

En d'autres mots, pour le musulman, l'observation attentive et "intelligente" des divers éléments de la création

est un moyen pour raffermir son îmân (conviction en Dieu) : sa foi est ainsi éclairée par les lumières de sa

raison et nourrie par le fruit de sa réflexion...

 

D'ailleurs, les références musulmanes ont toujours encouragé de façon claire et explicite l'acquisition de la

connaissance (al 'ilm); on trouvait ainsi chez les musulmans des premières générations un esprit de recherche

extraordinaire et une soif inégalée pour toute forme de sciences : religieuses bien sûr, mais aussi profanes. C’est

bien cela qui avait permis à ces savants de réaliser des avancées fulgurantes dans des domaines aussi diversifiés

que l’astronomie, la médecine, la géographie, l’architecture, la littérature, la philosophie etc. Nous connaissons

également l'ampleur des efforts d’interprétations (Idjtihâd) produit par les oulémas dans le domaine du droit

musulman : ce sont des centaines de milliers d’avis juridiques et de Masâ’il, couvrant la totalité de la vie de

l’homme, qui ont été émis à travers les siècles...

 
Il ne faut néanmoins pas oublier que la raison possède les mêmes caractéristiques que toutes les autres facultés
de l'Homme : elle est 
limitée et peut être induite en erreur.Il n'est donc pas possible de tout comprendre
et assimiler avec la raison seule et celle-ci ne peut être considérée comme représentant l'ultime
autorité. 
Il existe ainsi bien des domaines où celle-ci ne peut apporter de réelles réponses : Pourquoi avons-nous
été créé ? Qui nous a créé ? Quel est le but de notre existence ? Existe-t-il autre chose après la mort ?… Ce ne sont là
 que quelques exemples de questions au sujet desquelles l'Homme ne pourra obtenir
des indications et des éclaircissements qu'à partir d'une source
accédant au delà des limites de la raison
 humaine
 et étant à l’abri de l’erreur. Notre Créateur, dans Son Infinie Miséricorde, nous a fourni celle-ci :
 il s'agit du 
"Wahiy", de la Révélation, transmise et communiquée aux Hommes par les Prophètes et les Messagers
 de Dieu (alayhim ous salâm). Pour le musulman, c'est cette dernière source d'information qui constituera toujours
 "la" référence suprême pour le guider dans son cheminement vers Allah...

 

 

 
 
 
 
   
 
 
 
 
 

 

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments