"> Le top des inventions qui ont changé le - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Le top des inventions qui ont changé le quotidien de l'humanité

20/9/2013

Qu'elles soient de simples gadgets qui améliorent le quotidien ou de véritables révolutions pour l'humanité, de nombreuses inventions ont changé le cours de l'Histoire.

La civilisation

L'Homme, alors représenté par l'Homo Erectus, a été capable de domestiquer le feu il y a environ 450.000 ans.

Il s’agit de l’une des plus grandes évolutions de l’Homme préhistorique, qui lui a permis notamment de cuire sa viande et ainsi, de réduire considérablement les bactéries et leur nuisibilité.

 

Le langage semble être né il y a 150.000 ans même si ses prémices sont très certainement apparues bien avant.

La capacité de l’Homme à parler est née chez l’Homo Sapiens, grâce au gène FoxP2. Il est la cause de la faculté de l’être humain à s’exprimer dans un langage articulé et donc compréhensible et plus facile à véhiculer.

Les premières traces de rites funéraires pourraient dater de 300.000 à 420.000 ans avant notre ère avec la découverte du site préhistorique d’Atapuerca, en Espagne.

Une trentaine de squelettes d’Homo Heidelbergensis y ont été découverts et il semblerait qu’ils aient été disposés à cet endroit dans une sorte de rite funéraire. La première tombe découverte jusqu’à aujourd’hui est vielle de 120.000 ans. Les hommes ne sont pas les seuls à effectuer des rites funéraires.

L’agriculture est née il y a environ 10.000 ans, au Proche-Orient.

Les hommes commencèrent à domestiquer les animaux et à planter des semences. Des figues vielles de 11.400 ans ont été retrouvées dans la vallée du Jourdain en Israël par exemple. Il s’agissait certainement d’une agriculture permettant de subvenir à ses besoins, bien loin de celle d’aujourd’hui, aux niveaux de production de plus en plus élevés.

Les débuts de la sidérurgie datent de l’Âge du cuivre, vers -4.000 avant J.C.

Les hommes se sont aperçus que le métal fondait lorsqu’il était chauffé après l’avoir longtemps travaillé au martelage. S’en suivit l’Âge du bronze de -2.500 à -1.000 avant notre ère puis il y a 3.000 ans commença l’Âge du fer. La sidérurgie a connu un très fort développement à partir de la fin du XVIIIe siècle, permettant le passage à l’ère industrielle.

 

On estime à 5.300 ans l’âge de l’écriture, elle aurait été inventée en Mésopotamie, en l’an -3.300 avant J.C.

Elle est ensuite apparue dans des pays proches géographiquement : en Egypte 100 ans plus tard, puis à Chypre vers -2.200 avant J.C. Il s’agit d’un pas énorme pour l’humanité, qui lui a permis depuis de laisser des traces évidentes de son Histoire.

A son commencement, l’écriture était à base d’images, d’illustrations représentant le désigné, cela s’appelle le stade pictographique.

Ce n’est que quelques siècles plus tard, que ces "signes" se sont simplifiés afin de représenter certaines syllabes pour laisser place à l’écriture moderne dite syllabique. L’alphabet phénicien, apparu au XIIIe siècle avant notre ère serait la base de beaucoup d’autres alphabets, comme les alphabets hébreu et arabe.

On suppose que le troc et l’échange étaient déjà pratiqués durant la Préhistoire.

Cependant, la vraie évolution eut lieu avec la mise en place de la monnaie métallique par le peuple grec au VIIe siècle avant J.C. Cette pratique s’exporta très vite puisque seulement deux siècles plus tard des pièces de monnaie étaient présentes à Marseille.

 

Le chiffre zéro est, tout comme l’écriture, apparu en Mésopotamie au IIIe siècle avant J.C.

Il ne servait alors que comme chiffre, il faut attendre le Ve siècle pour qu'il soit utilisé en tant que nombre :le peuple indien inventa le système des chiffres nagari, parmi lesquelsśūnya, traduisible par vacant ou vide.

Le papier serait né en Chine, à la fin du IIIe siècle avant J.C.

Cependant, le plus ancien papier porteur d’un message découvert à ce jour ne date que de l’an -8.

Avant l’invention de l’imprimerie à caractères métalliques par Gutenberg, en 1439, c’était à la charge de moines dits copistes de diffuser les œuvres…en les recopiant à la main.

Grâce à ce nouveau procédé, les livres devinrent accessibles à des classes moins aisées. Bi Sheng avait inventé les caractères mobiles en argile plusieurs siècles auparavant (dans les années 1040).

Avant d’être remplacée par les ordinateurs et logiciels de traitement de texte, la machine à écrire a connu ses heures de gloire.

La première, commercialisée en 1870 et mise au point par Rasmus Malling-Hansen  fut appelée The Writing Ball en raison de sa forme. Plus d'un siècle plus tard, en 1992 on assista à l'apparition d'une machine à écrire avec écran, l'annonciation de son remplacement par le clavier d'ordinateur ?

L'hygiène

Le savon a très probablement été inventé par les Sumériens il y a de cela 4.500 ans.

Il était fabriqué à base de graisse et de carbonate de potassium. Suivirent les savons plus doux faits à partir d’huile d’olive et de soude par les Syriens il y a 3.000 ans. Aujourd’hui, les composés chimiques sont souvent à l’usage avec notamment les tensioactifs synthétiques des gels douches.

 

Les toilettes sont présentes dans la civilisation depuis longtemps. Des vestiges ont été retrouvés à Harappa, une ville situé sur l'actuel territoire du Pakistan, ils dataient du XXVe siècle avant J.C.

La démocratisation des toilettes est bien plus tardive. Cet invention a été une véritable évolution par rapport aux pots de chambre, desquels le contenu était bien souvent déversé par les fenêtres, provoquant de graves problèmes sanitaires notamment par la propagation des maladies contagieuses.

 

La brosse à dent sous sa forme actuelle aurait été inventée en 1498 par les Chinois.

L’habitude du ou des brossages quotidien(s) vient des militaires qui étaient obligés de le faire et à partir de la seconde guerre mondiale cette pratique est devenue une mesure capitale pour l’hygiène.

 

La première chasse d’eau, appelée Ajax, fut inventée en 1595 par John Harington, un poète anglais, à la demande de la reine Elizabeth 1ere d’Angleterre.

Le clapet anti-retour ainsi que le siphon furent mis au point par Joseph Bramah en 1778. Des traces de chasses d’eau bien plus anciennes ont été découvertes chez les Minoens, il y a 4.000 ans, ainsi que chez les Romains et chez les Égyptiens.

L'eau de javel est nommée ainsi en raison de son lieu de production : le quartier de Javel, aujourd'hui dans le 15e arrondissement de Paris.

Cette invention date du milieu des années 1770, on ne connaissait alors que les propriétés blanchissantes. Ce n’est qu’en 1820 que le pharmacien Antoine Germain Labarraque découvre ses vertus désinfectantes.

C’est en 1896 que Colgate & Company produit le premier dentifrice en tube.

Auparavant, on se brossait les dents avec de la poudre, qui avait des effets plus ou moins positifs sur la santé bucco-dentaire. Les Égyptiennes par exemple appliquaient au doigt des poudres à base de charbon d'acacia.

Le terme pasteurisation est dérivé du nom du grand scientifique : Pasteur.

En 1865, le scientifique était parvenu à conserver du vin grâce à ce procédé. Désormais, elle est répandue dans de nombreux aliments tels que le lait, le jus de fruit, le miel, la compote…

Avant 1857, la population utilisait à la place du papier toilette du papier journal.

L'Américain Joseph Gayetty a été le premier à fabriquer du papier hygiénique en usine. Le double épaisseur arrive en 1942 puis le fantaisie l’année suivante.

La serviette hygiénique a été inventée en 1920 par Kimberly Clark.

Avant cela, les femmes utilisaient des matériaux tels que la laine, le papyrus, le coton ou des racines absorbantes. Earl Hass inventera le tampon quelques années plus tard en 1937.

La multinationale américaine Procter & Gamble Co fut la première à commercialiser la couche jetable en 1961.

Elle avait été inventée quelques années auparavant. S’en suivit l’introduction des attaches adhésives en 1972, puis de la forme anatomique pour le confort du bébé en 1986.
La médecine

La césarienne est présente depuis de nombreux siècles dans la civilisation.

Cependant, la première opération réussie sur une femme vivante n’a lieu qu’en 1500. Elle a été exécutée par Jacques Nufer, un châtreur de porcs dont la femme ne pouvait accoucher par voie naturelle.

Le premier vaccin, au XVIe siècle, consistait à introduire dans l’organisme une forme très peu virulente de la variole afin d’immuniser la population.

Cela s’appelait la variolisation et ne constituait pas une méthode parfaite puisque 1 à 2% de la population chinoise en succombait. De 1770 à 1791, on procédé à une "vraie" vaccination : on inocula à six personnes la variole des vaches.

 

Les lunettes de vue modernes avec branches telles qu’on les connait aujourd’hui sont nées en 1746.

Avant cela, on utilisait des pierres de lecture, inventées par Abbas Ibn Firnas au IXe siècle. Suivra l’invention de la lentille de contact à la fin des années 1880 par le physiologiste et ophtalmologiste allemand Adolph Eugene Fick.

 

C’est un peu plus d’un siècle après la découverte des spermatozoïdes qui a eut lieu en 1678 (par le savant néerlandais Leeuwenhoek), que la première insémination artificielle est réalisée.

En 1784, le biologiste italien Lazzaro Spallanzani réalise une insémination artificielle sur un chien. La première insémination artificielle sur l’Homme a lieu en 1789, par le chirurgien écossais John Hunter.

 

La morphine est plus une découverte qu’une invention mais elle n’en a pas moins révolutionné la médecine, avec la possibilité de réduire la douleur des malades, chronique ou aigue.

La découverte de la molécule est due à Séguin, Courtois et Charles Derosne en 1804. Cependant, c’est Friedrich Sertürner, un pharmacien allemand, qui en décèle les vertus pharmaceutiques quelques années plus tard.

 

L’invention du stéthoscope en 1816 est due à un médecin français, René Laennec mais il ne consistait qu’en une simple liasse de papier.

Le modèle bi-auriculaire arriva en 1851 puis le stéthoscope moderne comprenant un double pavillon réversible en 1961.

 

Les origines de la transfusion sanguine sont assez sinistres : en 1492, le moine Innocent VIII, mourant, bu le sang de trois enfants de 10 ans trois fois par jour, ce qui évidement ne le sauva pas.

En 1616, William Harvey découvre la circulation du sang et en 1667, on injecta du sang d’agneau à un enfant. Selon les dires, il survécu… En 1818 ont lieu les premières transfusions d’humain à humain mais on ne connait pas encore les différents groupes sanguins, ni les rhésus. Les premiers sont découverts en 1900, les seconds quarante ans plus tard.

L’anesthésie est d’abord passée par le chanvre et la mandragore ainsi que par d’importantes absorptions d’alcool et d’opium.

La révolution a lieu en 1842, lorsque Crawford Long, un médecin américain, endort un patient à l’éther avant de l’opérer. Puis, deux ans plus tard, en 1844, William Morton extrait une dent à un patient anesthésié par un gaz hilarant, le protoxyde d'azote.

 

Just Lucas-Championnière, un médecin français est à l’origine de l’antisepsie, en 1869.

L'antisepsie permet de désinfecter les plaies. L'application d'un produit antiseptique élimine les microorganismes au niveau des tissus vivants

Le préservatif moderne en caoutchouc a été inventé en 1880 par la société de pneu Goodyear Tire and Rubber Company.

Il était alors lavable, et garanti 5 ans. Mais le préservatif était présent dans la société bien longtemps avant cela, sous des formes différentes. Ainsi, 3.000 ans avant notre ère, les soldats égyptiens utilisaient des vessies de porc et des boyaux de mouton pour éviter MST et grossesses indésirables.

 

La péridurale fut indirectement inventée par un chirurgien new-yorkais, Léonard Corning en 1885.

Il souhaitait alors soulager un patient sujet à un problème de masturbation compulsive. Il lui injecta de la cocaïne dans l’épidural. Deux injections suffirent à totalement anesthésier ses membres inférieurs, cette trouvaille fut ensuite reprise pour soulager les femmes lors des accouchements. Actuellement, une femme sur deux accouchant de manière naturelle en bénéficie.

Les lentilles de contact ont été inventées par le docteur Fick en 1887.

Toutefois, Léonard de Vinci en avait eut l’idée en 1508. Elles étaient alors lourdes et inconfortables et ne se portaient que quelques heures de suite.

 

Le principe actif de l’aspirine est l’acide acétylsalicylique, présente dans l’écorce de saule blanc.

Ses propriétés sont connues depuis l’Antiquité mais ce n’est qu’en 1894 qu’un chimiste allemand, Felix Hoffman, synthétisa cet acide pur. Il s’était inspiré des travaux de Charles Frédéric Gerhardt qui en avait déjà entrepris la synthèse en 1853.

L'arsphénamine, issue de l’arsenic, a été la première substance à servir dans le cadre d’une chimiothérapie.

Elle servait à traiter la syphilis. Aujourd’hui la chimiothérapie entre essentiellement dans le cadre du traitement des cancers.

Des produits ressemblant plus ou moins au pansement moderne étaient utilisés avant son invention officielle.

Cependant, le premier pansement commercialisé fut l’invention de Earle Dickson, un employé de l’entreprise Johnson & Johnson, en 1920. Celui-ci fit part de son invention à son employeur, on connait aujourd’hui le succès qu’elle connaitra.

La pénicilline fut inventée par le lauréat du prix Nobel Alexander Fleming quelque peu par hasard.

En 1928, il découvre dans des boites de pétri où il avait mis des staphylocoques en culture une moisissure autour de laquelle les bactéries semblent avoir disparues. Il approfondit alors ses recherches et publie un premier article expliquant les effets antibiotiques de la pénicilline.

La première défibrillation réussie a eut lieu en 1947.

Elle fut exercée par le docteur Claude Beck sur un jeune patient venant de se faire opérer avec une machine fabriquée par James Rand. Cependant, il s’agissait d’une défibrillation à cœur ouvert, un défibrillateur assez puissant pour ne pas avoir à ouvrir le thorax fut mis au point en 1956 par le docteur Zoll.

 

C’est en 1780 que Luigi Galvani découvre l’effet provoqué par des impulsions électriques sur les muscles.

Puis en 1931, Albert Hyman teste un dispositif délivrant des chocs électriques par une aiguille enfoncée dans le cœur, les résultats sont encourageants. En 1950, le premier vrai pacemaker est mis au point, toutefois il faisait 30cm de hauteur et devait constamment rester branché au secteur. Le premier modèle implantable est posé huit ans plus tard

Inventée en 1955 par les Américains Gregory Pincus et John Rock, Enovid fut la toute première pilule contraceptive à l’efficacité prouvée.

Elle fut commercialisée dès 1957 afin de réguler les cycles menstruels et trois ans plus tard, avec l’accord de la Food and drug administration, elle devint une méthode de contraception. Elle est autorisée en France en 1967.

Reposant sur le théorème de Radon, la scanographie (ou tomodensitométrie) a fait sa véritable apparition en 1972.

Un ingénieur britannique avait alors mis au point le premier modèle à rayons X. Cependant, la résolution des images était faible et l’ordinateur mettait deux heures et demie pour traiter chaque coupe. Le technologie s'est largement améliorée dans les décennies suivantes pour atteindre les prouesses d'aujourd'hui

C’est en 1946 que Felix Bloch et Edward Mills Purcell décrivent le principe de l’imagerie par résonance magnétique.

La résonance magnétique nucléaire connait une importante évolution dans les années 1970 alors qu’en 1969, Raymond Vahan Damadian avait émis l’idée d’utiliser le mécanisme dans le cadre de la médecine. En 1975, Peter Mansfield produit les premières images de tissus humains puis 2 ans plus tard la première image d’un corps humain vivant est créé par Damadian.

 

Louise Brown est connue pour être le premier bébé-éprouvette.

Elle est née en 1978 grâce à la technique de la FIV (fécondation in vitro) développée dans les années 1970 par les docteurs Patrick Steptoe et Robert Geoffrey Edwards. Aujourd’hui 2% des naissances des pays riches se feraient grâce à une FIV.

Le virus du sida a été isolé et identifié en 1983 par l’équipe du Professeur Jean Claude Chermann de l'Institut Pasteur.

Les premiers traitements n’ont été mis au point que quatre ans plus tard, le virus du sida ayant un moyen d’action très complexe. Il s’agissait d’inhibiteurs de la transcriptase inverse, qui permettaient de ralentir la multiplication du virus et de maintenir un bon taux de lymphocyte T. La trithérapie fait son apparition en 1996, elle consiste en l’accumulation de trois traitements afin de mieux lutter contre le virus. Il s’agit de la méthode la plus avancée à ce jour, puisqu’aucun vaccin n’a encore été mis au point.












 

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

From the same author

Comments