"> Islam et perversion - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Islam et perversion sexuelle

12/9/2010

L’acte sexuel fait partie des choses importantes que notre religion a expliquées. Il s’inscrit dans le cadre de règles et dispositions aptes à l’anoblir et faire en sorte qu’il ne reste pas un simple moyen de se procurer un plaisir bestial et d’assouvir un besoin passager. Bien plus, elle l’accompagne de choses telles que la bonne intention, la récitation de prières et l’observance de règles religieuses qui le hissent au rang d’acte cultuel source de récompense pour le musulman.

En principe, l’acte sexuel est destiné à réaliser trois objectifs :

1-Le premier est le maintien de la procréation, la sauvegarde de l’espèce jusqu’au délai déterminé par Allah pour la réunion de toutes les composantes de l’espèce dans le monde.

2-Le deuxième est de libérer le sperme dont la rétention nuit à l’ensemble du corps.

3-Le troisième est d’assouvir un besoin, de se donner du plaisir et de jouir d’un bienfait. Seul ce dernier avantage existe au paradis où n’existe ni procréation ni rétention de sperme à libérer.

    Les bons médecins pensent que l’acte sexuel est un des moyens de préservation de la santé. Voir At-Tibb an-Nawawi, p. 249. Ibn al-Qayyim (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) ajoute : « L’acte sexuel conduit au contrôle du regard, à la maîtrise de soi, à la chasteté, et à la réalisation de tout cela au profit de la femme. L’auteur de l’acte sexuel profite à lui-même ici-bas et dans l’au-delà et profite à sa partenaire ».

    Par ailleurs, le Prophète (bsAsl) a dit :

    « Ô Jeunes, celui d’entre vous qui est en mesure d’assumer les charges du mariage doit se marier, car cela est plus apte à faciliter le contrôle du regard et la protection du ****. Celui qui n’est pas en mesure de les assumer, doit pratiquer le jeûne. En effet, il peut le protéger. » (rapporté par Al- Boukhari, 9/92 et Mouslim 1400). At-Tibb an-Nawawi, 251).  

    L’homme peut accomplir l’acte à travers le **** de sa partenaire, quelle que soit la posture adoptée : qu’il passe devant ou derrière elle, pourvu de n’utiliser que le ****, en vertu des propos d’Allah, le Très Haut, le Béni :

« Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme (et quand) vous le voulez » (Coran, 2 :223)

et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit :

« Devant ou de derrière, l’acte doit se faire dans le **** » (rapporté par Al-Boukhari, 8/154 et Mouslim, 4/156).

    Il n’est permis en aucun cas à l’homme d’utiliser la voie anale car il est bien connu que le **** est la place du labour, l’endroit où l’on cherche à obtenir un enfant. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

    « Est maudit celui qui utilise la voie anale dans son acte intime avec sa femme » (rapporté par Ibn Ady, 1/211) et vérifié par al-Albani dans Aadaab az-Zafaf, p. 105. Cela s’explique par le fait qu’agir ainsi est contraire à ce qui est naturel, viole le bon goût et ne permet pas à la femme de partager le plaisir. Il s’y ajoute que la voie anale est sale -entre autres facteurs qui corroborent l’interdiction de cette pratique.  

    Si toutes ces règles viennent gérer les rapports licites, que dire des rapports illicites et donc de l’homosexualité ?

    D'ailleurs, peu de religions valorisent autant la volupté charnelle que l'Islam. Le plaisir sexuel considéré chez les chrétiens comme un péché originel, devient pour l'islam un don qu'il convient d'accepter et d'en jouir . (Les exemples ne manquent pas, entre autres, la polygamie, avec des restrictions toutefois,...)

    En même temps l'acte sexuel est considéré comme un acte religieux, car dans l'islam l'accouplement ne vise pas seulement la procréation mais il manifeste aussi l'harmonie de l'ordre divin, dont la distinction entre masculin et le féminin et leur complémentarité constituent la base élémentaire. "De toute chose on a fait un couple. Puissiez-vous vous en souvenir" (Extrait du Coran, Sourat 51,Adh-Dhâriyât, verset 49)  

A cet égard l'homosexualité, mais aussi "l'efféminat" de certains homosexuels, comme la virilité de la garçonne, sont considérés comme une transgression des frontières entre homme et femme et donc une violation de cette harmonie.

Le Coran aborde l'homosexualité entre autres en condamnant le peuple de Loth (ou loût, peuple de Sodome et Gomorrhe) dans leurs pratiques sexuelles .

    Ainsi dans la Sourate An-Naml (Les fourmis) versets (54-57) Loût dit à son peuple: « Vous livrez- vous à la turpitude alors que vous voyez clair". [54] Vous allez aux hommes au lieu des femmes pour assouvir vos désirs? Vous êtes plutôt un peuple ignorant. » [55]

    Puis son peuple n'eut que cette réponse:

« Expulsez de votre cité la famille de Loût! Car ce sont des gens qui affectent la pureté. [56] Nous le sauvâmes ainsi que sa famille, sauf sa femme pour qui Nous avions déterminé qu'elle serait du nombre des exterminés. »[57]   

Sur le plan sanitaire, nous savons tous que l’homosexualité est la cause du SIDA. L’apparition de cette maladie fait que sa représentation n’est pas encore suffisamment structurée dans les esprits musulmans. Mal occidental et dont les occidentaux font un tableau effrayant, il apparaît confusément comme une manifestation de la malédiction divine en raison de ses trois principaux modes de contamination. Les sociétés occidentales se lamentent de la banalisation actuelle du mal et l'on témoigne à la fois de la montée du phénomène homosexuel parmi les jeunes et qui est aujourd'hui classé par leurs aînés comme étant suicidaire!

    Voici d’ailleurs le Dogme islamique en matière de santé:

Coran IV - 29 : « Ne soyez pas la cause de votre propre mort (ne vous tuez pas vous-mêmes), certes Dieu est miséricordieux envers vous » .  

Coran IV - 195 : « Evitez de vous jeter dans le péril de votre propre fait »

    Les Hadiths indiquent :

« Soignez-vous, Dieu n’ayant pas créé de maladie sans lui avoir créé son remède »

« N’exagérez en rien, Dieu n’aime pas les gaspilleurs » (Coran). 

La pratique de l’homosexualité est contraire à la religion et est donc considérée dans l’Islam comme une transgression majeure et interdite. Il en est de même de la toxicomanie qui mène à la perte de l’être humain.

    Quels que soient donc les facteurs ( pulsions perverses ou autre...) étant à l'origine de l’homosexualité, il n'en reste pas moins qu'Allah a strictement interdit ce genre de relations et nous a annoncé par le biais de la Révélation qu'il s'agit là d'un "mal", qui se trouve en opposition avec la "Fitrah" (Nature Primordiale) et la conscience de l'espèce humaine, mais aussi avec les valeurs de la société. En tant que musulmans, notre devoir consiste à lutter contre cela, à ne pas se laisser dominer et à faire en sorte que ce soit notre conscience, nourrie par la Révélation qui reste maître de nos agissements. C'est à ce prix que l'on pourra espérer faire partie de "ceux qui auront réussi".

Tous les cas d'homosexualité dans le monde ne peuvent être imputés à la présence d'un "gène". Ce serait ne faire aucun cas de l'état de perversion et de décadence morale dans lequel le monde est en train de s'enfoncer actuellement. Si aujourd'hui on explique et on justifie l'homosexualité de cette façon, ne risque-t-on pas de se retrouver demain avec des voix qui proclameront l'existence de gènes étant à l'origine des autres types de perversions sexuelles, tels que la zoophilie et l'inceste... ? et pourquoi pas de gènes qui seraient à la base de tous les vices humains, même en dehors de la sexualité? Les voleurs ne seraient plus punis (puisque c’est pour assouvir un besoin quelconque qu’ils se sont adonnés à cette conduite (assouvir la faim…etc…) et les criminels ne seront plus châtiés non plus. Pourquoi cherche-t-on des remèdes à la kleptomanie ? tout comme l’homosexualité, c’est une maladie qui pousse l’être humain à agir contre nature. Et comme tout mal a un remède, la société doit s’opposer au mal et tâcher de trouver le remède.

Par ailleurs, la présence (éventuelle) de ce genre de gène au sein de certains individus n'est en aucune façon contraire à la justice divine. Allah Lui-même déclare qu'il a placé chez l'homme une influence qui le pousse vers le mal (et une autre qui le pousse vers le bien). Celui qui aurait effectivement hérité, involontairement, de ce genre de gène n'aura pas, Incha Allah, à rendre des comptes devant Allah pour la présence de cette influence en lui, mais au contraire de la façon dont il a réagi face à elle:

    S'est-il laissé aller dans le chemin de son assouvissement, brisant en cela les Lois d'Allah, ou a-t-il au contraire lutté contre elle en essayant de purifier son âme ?...

    Ainsi, chaque individu peut avoir un attrait plus ou moins poussé pour un vice: pour certains, c'est l'attirance pour le **** opposé , pour d'autres, c'est l'attachement excessif à l'argent... Faut-il pour autant les "comprendre" s'ils s'adonnent à la fornication ou à des transactions interdites pour l'acquisition des biens matériels ? Certainement pas...  

La vie présente ne constitue qu'une épreuve et un test de la part d'Allah. Pour que cette épreuve soit crédible, il faut bien que le succès et l'échec soient tous deux possibles. En effet, si l'une des deux possibilités n'existait pas, on ne pourrait parler d'examen. D'où la nécessité de fournir à l'homme des dispositions l'aidant dans la voie du bien mais aussi dans le chemin du mal, et donc des moyens conduisant au succès ou à l'échec. C'est ce qui explique justement la présence de l'influence positive et de l'influence négative chez chacun. C'est alors à l'homme de choisir sa voie. L'être fort n'est pas celui qui se laisse aller à ses tentations, mais celui qui s'éduque face à elles et se maîtrise face aux désirs et passions... 

 L’apparition de l’homosexualité dans notre société est due en partie à la non application de l’islam en matière de code pénal. Le temps passé en prison, par exemple, est propice au développement de ce genre de perversion…

 Je pense donc bien à l’importance d’une prise de conscience des méfaits de l’homosexualité afin que les homosexuels soient traités comme des malades ayant besoin d’aide médicale, psychologique, et aussi spirituelle,  même s’il faudrait les mettre en clinique jusqu’à guérison … le sevrage est une technique qui a porté ses fruits pour les toxicomanes… espérons qu’elle puisse en faire autant pour les homosexuels. Prions pour eux, afin qu’Allah les aide à guérir de leur mal et les guide vers le droit chemin!  

(Références: islam médecine, islam, la page de l’islam)

vot' soeur Fatma

Islam et perversion sexuelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments