"> Bienvenue au site Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

Hadith sur les caractères héréditaires et leur effet sur la ressemblance

Added 26/11/2014

 

 

Un nouveau-né, garçon ou fille, ressemble généralement à son père ou sa mère. Il arrive aussi qu'il ait une ressemblance avec l'un de ses proches parents maternels ou paternels. La Sunna prophétique reconnaît les ressemblances et les différences qu'il peut y avoir entre le nouveau-né et ses parents. Car selon Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, un homme alla voir le Prophète () et lui dit :

- « Ô Messager d’Allah ! Ma femme a donné naissance à un enfant noir » (voulant nier par là même tout lien de filiation avec le nouveau-né)
Le Prophète () lui demanda :
- « Possèdes-tu des chameaux ? »
- « Oui », répondit l'homme.
- « De quelle couleur sont-ils ? »
- « Ils sont roux », rétorqua-t-il.
- « N'y aurait-il pas parmi eux des chameaux couleur cendrée ? »
- «Si », répondit l'homme.
- «Alors, comment expliques-tu cela ? »
- « Sûrement par une hérédité lointaine», précisa-t-il.
- « Donc, la couleur de l'enfant pourrait être également due à une hérédité lointaine », conclut le Prophète () ; (Boukhari et Mouslim).

Dans ce hadith, le Messager d'Allah () nous apprend les lois de la génétique récemment découvertes en grande partie par Mendel. Le hadith nous explique qu'il existe des caractéristiques génétiques qui ne se manifestent pas parce qu'elles sont éclipsées par d'autres. Il se peut donc qu'un homme hérite d'une caractéristique de l'un de ses ancêtres, homme ou femme, décédé depuis des siècles.

Il est établi que le secret de la vie réside dans la cellule. Lorsque les savants ont étudié la cellule et sa composition, ils ont trouvé que le centre de la cellule était constitué d'un noyau. Celui-ci est la partie fondamentale de la cellule, de sorte que l'absence de ce noyau, rend impossible la continuité de la vie. Puis ils ont découvert les secrets de ce noyau. A l'intérieur de celui-ci ils ont trouvé des éléments microscopiques qui ont des formes étranges dont celle d'un écheveau ou de la lettre X et ayant une très forte attirance pour les couleurs. On les appelle les chromosomes. Ils contrôlent les caractéristiques personnelles ainsi que les fonctions et la spécialisation des cellules. Un noyau renferme 23 paires de chromosomes.

Les données génétiques transmises à l'embryon par la mère et le père résultent de la rencontre entre les paires de chromosomes : celles-ci sont porteuses de l'information génétique qui provient du père et de la mère. Les données génétiques réapparaissent dans le nouveau-né selon la volonté d'Allah, exalté soit-Il. Si les chromosomes du père l'emportent sur ceux de la mère, les caractéristiques génétiques de celui-ci apparaissent de manière plus forte dans le nouveau-né et vice-versa.

Il peut arriver que le nouveau-né ne ressemble pas à l'un de ses parents. Comme l'affirme les savants, il existe deux formes d'hérédité à savoir l'hérédité autosomique dominante et l'hérédité autosomique récessive. Lorsqu'il s'agit d'une hérédité récessive, les caractéristiques héréditaires absentes chez le père et la mère apparaissent chez l'enfant. Et c'est le sens de la parole du Messager () : « la couleur de l'enfant pourrait être également due à une hérédité lointaine ».
Le Messager () éclaircit ce sens dans un autre hadith. Selon Aïcha, , une femme dit au Messager () : "La femme doit-elle procéder au ghusl (grandes ablutions) si elle fait un rêve érotique et s'aperçoit des traces du fluide vaginal ? "Le Messager () lui dit : « Oui «'Aïcha, , dit à cette femme :

« Puisse ta main ne récolter que la poussière ! Tu as mal fait en posant cette question. » Le Messager () lui dit alors : « Laisse-la ! La ressemblance de l'enfant (à tel ou tel parent) n'est-elle pas liée à cela ?! Si le fluide vaginal de la femme l'emporte sur le liquide séminal de l'homme, l'enfant (qui sera né de leur rapport intime) ressemblera à ses oncles maternels et si le liquide séminal de l'homme l'emporte sur le fluide vaginal de la femme, l'enfant ressemblera à ses oncles paternels» (Mouslim).

Le terme « l'emporter sur» utilisé par le Messager () est une expression minutieuse, car ces caractères héréditaires ne se fixent que par le principe de la supériorité. Donc si certains chromosomes l'emportent sur d'autres, les caractéristiques de ces chromosomes apparaissent et exercent leur action sur le nouveau-né.

Ces hadiths prophétiques confirment donc une réalité scientifique découverte à notre époque. Soulignons que les savants ne se sont assurés de la nature du spermatozoïde et de l'ovule et leur contribution mutuelle dans la formation de l'embryon que tout récemment, après la découverte du microscope et des chromosomes.

Que la prière et la bénédiction d’Allah soient sur celui qui ne dit rien sous l'effet de la passion et dont les paroles ne sont qu'une révélation inspirée !

 

 

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=185608&fromPart=36

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |