"> Bienvenue au site Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

L'amour, une qualité à orienter et à développer

Added 2/7/2015

152vu1_gif-dikr-anime.gif

 

S'il est bien une qualité que possède l'homme, c'est d'aimer. D'attacher son cœur à des êtres ou des choses. D'offrir ce cœur, en quelque sorte. Mais c'est bien parce qu'il s'agit d'une qualité humaine, que l'homme doit savoir la canaliser vers ce qui mérite d'être aimé. Car il serait bien dommage de laisser n'importe quoi occuper la plus grande place de son cœur.

Ici il faut se poser la question de savoir ce qu'on aime. Il y a bien sûr ses enfants, son conjoint, les choses agréables que l'on possède : on leur est attaché de façon naturelle et dans une mesure normale. Mais il y a bien une ou plusieurs choses qu'on aime beaucoup plus, qu'on aime tellement qu'elle occupe son cœur au point qu'elle(s) constitue(nt) une raison de vivre et d'être. Dans le langage de l'islam, cette ou ces choses là, on l'a (ou les a) prise(s) comme divinité(s). Une divinité est ce à quoi on rend un culte (al-ilâh huwa-l-ma'lpuh, wa huwa-l-ma'bûd) ; et le culte comporte le fait d'accorder "l'extrême soumission et l'extrême amour" (Al-'Ubûdiyya, Ibn Taymiyya, pp. 33-34). “Celui qui se soumet (khadha’a) à un homme en ne l’aimant pas (bughdhihî lahû), il n’est pas ‘âbid de cet homme. Et s’il aime quelque chose et ne se soumet pas à elle, il n’est pas son ‘âbid” (Al-’Ubûdiyya, p. 34). La divinité est donc ce à quoi le cœur s'attache en lui donnant l'extrême amour et l'extrême magnificence...

L'islam invite justement l'homme, à travers la formule "Il n'y a de divinité que Dieu", à ne rendre de culte qu'à Dieu Seul. Si on aime et magnifie quelque chose d'autre que Dieu, notre adhésion au monothéisme n'est pas parfaite (attention, cependant, il peut s'agir de shirk asghar seulement, et non de shirk akbar).

Il faut donc continuer à aimer ses enfants, son conjoint, les bonnes choses de ce monde que Dieu, d'après l'islam, a créées pour nous. Mais il ne faut pas les aimer comme on aime Dieu (al-hubb ka-hubbillâh). Il ne faut pas non plus leur consacrer un amour avec l'amour qu'on a pour Dieu (al-hubb ma'allâh). Il faut les aimer à cause de l'amour qu'on a pour Dieu (al-hubb lillâh). L'attachement à toute chose de ce monde se trouve ainsi relativisé (tâbi'), d'une part ne pouvant être que si Dieu ne l'a pas interdit, et d'autre part découlant de l'amour suprême réservé à Dieu. Cela relève de la perfection dans le monothéisme. Et cela permet la liberté intérieure de l'homme.

Invocations (du'âs) rapportées du Prophète Muhammad (sur lui la paix) au sujet de l'amour :

Il est attribué au Prophète Muhammad les prières (du'âs) suivantes à faire à Dieu :

"Ô Dieu (...) je Te demande de faire que je T'aime, que j'aime celui qui T'aime, que j'aime toute action qui rapproche de l'amour pour Toi" (at-Tirmidhî).

"Ô Dieu, fais que l'amour que j'ai pour Toi me soit plus cher que l'amour que j'ai pour moi-même, pour mes biens, pour ma famille, et pour l'eau fraîche" (at-Tirmidhî, hadîth dha'îf d'après al-Albânî). (La demande est faite ici pour que l'attirance que l'homme a pour Dieu soit plus accentuée que celle qu'il éprouve pour de l'eau fraîche pendant une période de forte chaleur. Cette prière est rapportée du prophète David dans ce hadîth, et la mention de l'eau fraîche se comprend par rapport au climat de la région où il vivait.)

"Ô Dieu, accorde-moi Ton amour et l'amour de tout ce qui me sera profitable auprès de Toi. Ô Dieu, ce que j'aime et que Tu décides de me l'accorder, fais que cela me renforce à faire ce que Tu aimes. Ô Dieu, ce que j'aime et que Tu décides de l'écarter de moi, fais que cela me permette de me consacrer à ce que Tu aimes" (at-Tirmidhî, hadîth dha'îf d'après al-Albânî).

 

 

http://www.maison-islam.com/articles/?p=35

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |