"> Bienvenue au site Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

Articles of this page


Pourquoi les perroquets parlent ?

Pourquoi les perroquets parlent ?

Added 14/8/2014

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le perroquet ne parle pas mais il imite les sons. En effet, les perroquets disposent d’une ouïe extrêmement développée qui leur permet de répéter les sons qu’ils entendent. Ils le font naturellement dans la nature, ils reproduisent les sons de leur environnement, lorsqu’ils vivent auprès d’êtres humains, ce sont les mots prononcés qu’ils reproduisent.

« Les perroquets dans leur habitat, utilisent des appels de liaison et certaines vocalisations pour transmettre des informations. Cette tendance à un langage de base (proto-langage) à l’intérieur du groupe, ne semble pas également développée chez toutes les espèces de psittacidés. C’est peut-être pour cette raison que certaines familles de perroquets sont moins enclines que d’autres à reproduire le langage humain. L’âge ou la grosseur de l’oiseau ne sont donc pas ici un facteur déterminant l’habileté langagière d’un individu. Sur ce point, il serait plutôt question ici de génétique, du moins, en partie.
Quoique toutes les espèces de perroquets soient capables de vocalisations (parfois surprenantes), certaines espèces seraient de façon naturelle plus enclines à cette forme de communication telles:
•Le Gris du Gabon (célèbre)
•La Perruche ondulée (trop souvent sous-estimée)
•L’Éclectus
•L’Amazone à nuque jaune, à double facteur jaune, à front bleu
•La Perruche à collier

Les vocalisations traditionnelles sont influencées par le ou les membres "influents" du groupe social (oiseaux plus âgés, d’expérience ou ceux ayant une forte personnalité).
Aussi étonnant que cela puisse paraître, ces vocalisations semblent se modifier d’une génération à l’autre, la descendance en créant de nouvelles. On pourrait ainsi expliquer pourquoi, dans un contexte de captivité, le perroquet tend à parler le langage humain, même avec un congénère. Probablement que le langage humain serait alors, dans son esprit, le dialecte "influent" du groupe social qu’il forme avec sa famille (humaine).»

Le perroquet fait partie des quelques oiseaux à avoir cette capacité, comme le mainate ou l’oiseau-lyre. Il peut répéter ces sons grâce à son anatomie, il possède tout comme l’homme un larynx et une caisse de résonance (la bouche) qu’il peut moduler grâce à sa langue ce qui lui permet de réaliser des intonations différentes.
Vous trouverez des explications détaillées en images dans ce documentaire C’est pas sorcier.

 L’apprentissage


Selon le Dr Piaget, "il y aurait une relation profonde entre le langage et la pensée. Chez l’humain comme chez le perroquet, l’observation et l’imitation comme accession au symbole seraient les conditions primordiales de l’acquisition solidaire du langage et de la pensée représentative".

C’est-à-dire que le développement du langage passe fondamentalement par son écoute. Les autres oiseaux du groupe, tout comme les humains (dans un contexte de captivité), ne font pas que transmettre le langage au jeune perroquet ou au nouvel arrivant, ils servent essentiellement de modèles.

Dans son milieu naturel, le perroquet apprend au contact d’autres perroquets. En captivité, c’est avec nous, les humains, qu’il fera son apprentissage. Ce sera désormais et invariablement sa plus importante source de stimulation. Il est essentiel que l’humain soit attentif aux essais et tentatives de son oiseau en réagissant de façon stimulante et positive. Conséquemment, une attitude constructive de la part de l’humain influera sur l’acquisition du langage et le développement cognitif de l’oiseau. Pour le perroquet, la communication est un aspect primordial de la socialisation avec son groupe. Il serait donc important pour nous, humains, d’introduire l’oiseau comme un membre à part entière du groupe (famille) si on veut espérer une communication concrète avec celui-ci. »

Un perroquet peut devenir bilingue si on lui parle dans les deux langues, il apprendra à reproduire les sons et à les associer.
Ainsi un perroquet bilingue franco-turc a été retrouvé récemment par sa propriétaire après une fugue :
« Jeudi soir, pour la première fois depuis le 7 avril dernier, Lokoum a dormi dans sa cage favorite, dans une résidence de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). Hier, Eda, la jeune propriétaire franco-turque de ce perroquet à nuque jaune de 4 ans originaire de la forêt amazonienne, avait alerté les médias sur la disparition de son volatile préféré. Une histoire qui a fait le tour du web en raison du caractère bilingue de Lokoum qui parle en turc et en français, comme sa maîtresse. »

 

http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?t=56365&classement=insolites


Alex le Perroquet savant par damiengue

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |