"> Bienvenue au site Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

Quels sont les bienfaits du piment ?

Added 23/10/2014

   
 
   

Le terme piment ou piment fort (Légume vert ou rouge) (qc) est un nom vernaculaire utilisé pour désigner plusieurs espèces de plantes annuelles de la famille des Solanacées. Elles sont originaires d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, cultivées comme plante potagères pour leurs fruits aux qualités alimentaires et aromatiques. Le terme désigne aussi le fruit de cette plante.

Le piment est utilisé frais ou sec entier ou en poudre.

Bienfaits du piment - bienfait de la capsaide Grâce à la capsaïde le piment est excellent pour soigner la grippe, rhumes et aide àprévenir les maladies cardio-vasculaires. Le piment est antibactérien, antiseptique, diurétique, sudorifique et digestif En usage externe il soulage l'arthrite, le rhumatisme et la dystrophie - ne jamais appliquer sur une plaie par contre.

Vitamines du piment

Vitamine A : Elle facilite le métabolisme, la fixation, ainsi que l'assimilation des acides aminés et des protéines.

Vitamine E : Cette vitamine joue un rôle antitoxique dans notre organisme, En outre, puisqu'elle est liposoluble, elle entre facilement à l'intérieur de la structure cellulaire de la peau et freine les phénomènes d'oxydation nuisibles pour notre santé et qui engendrent le processus de vieillissement.

Vitamine C : Chaque fois que notre organisme est affaibli et exposé au agents pathogènes, nous avons besoin de vitamine C pour soutenir notre système immunitaire qui agit à travers les globules blancs. En outre l'acide ascorbique renforce les parois des capillaires dans la circulation veineuse périphérique. Le piment est particulièrement riche en cette substance : cent grammes de produit sec contiennent cent vingt milligrammes de vitamine C.

Vitamine K : C'est une vitamine qualifiée d'hémostatique en vertu de son pouvoir coagulant dans le sang et de son action cicatrisante.

Vitamine PP : Contrairement à la vitamine PP, beaucoup d'autres vitamines ne sont plus présentes dans le piment desséché ; la caractéristique principale d la vitamine PP réside, en effet, dans le fait qu'elle reste inaltérée dans le temps.

Le piment notre ami On connait tous le piment pour les sensations de brûlures qu'il provoque en entrant... et en sortant. Pour beaucoup cela suffit à en faire un ennemi intime. Pourtant le piment ne mérite pas la mauvaise réputation qui lui est faite car il possède de nombreuses propriétés bénéfiques pour l'organisme : stimule la salivation et aide à une meilleure digestion prévient la formation de gaz dans les intestins lutte contre la formation de caillots sanguins déclencheurs de crises cardiaques et d'attaques cérébrales déclenche la diffusion d'endorphine (anti douleur similaire à la morphine) dans l'organisme haute teneur en vitamine C et Betacarotène (propriétés anti cancéreuses) en activant le métabolisme il aide le corps à supporter la chaleur Contrairement à ce que l'on croit, le piment n'irrite pas les parois de l'estomac, au contraire il active les sucs gastriques. Il ne déclenche pas non plus d'ulcères (mais il ne vaut mieux pas en manger si on a déjà un ulcère).

Antioxydants.

Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement1. Les piments forts renferment plusieurs types d’antioxydants et au fil de leur mûrissement, la concentration de plusieurs de ces composés augmente2,3. Dans une étude analysant plusieurs antioxydants du piment, le composé ayant l’activité antioxydante la plus forte était la lutéoline, suivie de la capsaïcine et de la quercétine.


Le piment, bienfaiteur de la prostate?

Le piment qui pique le nez, vous fait prendre des couleurs et vous chauffe les oreilles serait bon pour la santé, et en particulier contre le cancer de la prostate. Mais comment cela se fait-il?

L'effet sensationnel que provoque le piment rouge dans notre bouche est en fait dû à la capsaïcine. Plus un piment en contient plus il enflamme votre langue. Mais la capsaïcine ne s'en tiendrait pas là !

Une étude de l'Institut de cancérologie de l'hôpital Cedars-Sinaï et de l'Université de Californie à Los Angeles portant sur les cancers de la prostate, a démontré que cette substance serait capable de tuer certaines cellules cancéreuses. L'injection de capsaïcine dans des cellules prostatiques cancéreuses (chez des souris) a conduit à leur apoptose (la mort des cellules cancéreuses mais pas des cellules saines). 80 % des cellules cancéreuses de la prostate portées par les souris ont été détruites. "La capsaïcine a eu un profond effet anti-proliférant sur les cultures de cellules humainesde cancer de la prostate", a souligné l'un des chercheurs ayant participé à l'étude. La découverte est de taille lorsqu'on sait que 680 000 hommes sont atteints chaque année d'un cancer de la prostate dans le monde !

Ces découvertes récentes s'ajoutent à d'autres vertus connues depuis déjà des siècles. Le piment est un anti-inflammatoire très efficace et pour terminer sur un registre plus léger, c'est aussi un aphrodisiaque puissant !

Le piment fort, inoffensif pour l’estomac?
En raison de leur effet piquant, il est parfois recommandé en cas d’ulcère d’estomac, d’éliminer les piments forts de la diète afin d’éviter d’exacerber la douleur. Cependant, plusieurs études semblent démontrer que les piments forts n’entraîneraient pas de dommages supplémentaires à l’estomac. Certaines indiquent même que la capsaïcine qu’ils contiennent pourrait avoir un effet protecteur sur la paroi de l’estomac22-24. Ce serait toutefois surtout le cas pour une quantité raisonnable de capsaïcine, par la consommation de piments. Dans l’attente d’autres études évaluant plus à fond ce phénomène, il demeure préférable d’être prudent avec les capsules et autres concentrés, qui peuvent contenir des quantités beaucoup plus élevées de capsaïcine. Il est également sage de continuer à respecter sa tolérance personnelle, certains individus ayant moins de facilité que d’autres à consommer les piments forts.

 

Précautions

Le syndrome de l’intestin irritable
Certaines personnes aux prises avec le syndrome de l’intestin irritable peuvent ressentir, à divers degrés, une intolérance envers certains aliments. Il arrive parfois que l’intolérance concerne les épices et les condiments forts tels que les piments. En limitant ou en évitant ces aliments, les personnes aux prises avec ce syndrome peuvent atténuer la douleur ou l’inconfort digestif. Lorsque les symptômes sont légers ou pendant les périodes dites de « rémission », il est parfois possible de réintégrer graduellement ces aliments, toujours en respectant la tolérance individuelle.

Le reflux gastro-oesophagien
Plusieurs individus souffrent de reflux gastro-oesophagien, souvent reconnaissable par une remontée du contenu de l’estomac dans l’oesophage entraînant de l’inconfort ou une sensation de brûlure. Il est recommandé aux personnes aux prises avec ce trouble d’éviter les aliments dont le contact peut amener des symptômes de reflux, incluant les épices et les condiments forts comme le piment.

 

 

Notes:

Yon ti diplis Nom botanique: Capiscum Frutescens Nom commun: piment de cayenne, petit piment, tabasco Famille:

Genre: Capiscum Espèce: Frutescens Parties utilisées: fruits arbuste de caspiscum frutescens UTILISATION Thérapeutique: le fruit est riche en vitamine A, B, C, sels minéraux. La capsaîcine contenue dans le fruit est un stimulant de l'appétit, elle favorise l'élimination des graisses, son action anti-aggrégante des plaquettes sanguines fluidifie la circulation.

 

 

http://www.moun.com/articles.asp?art=11507

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=piment_nu

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |